Pierre-Luc VOGEL, élu Président des Notaires de France.

Pierre-Luc VOGEL, élu Président des Notaires de France.

Mon ami Pierre-Luc VOGEL, Notaire à SAINT-MALO, a été élu hier président du Conseil Supérieur du Notariat Français.
Je suis très heureux de le voir accéder à ce poste important et  succéder à Jean TARRADE qui a fait un travail exceptionnel.

Pierre Luc VOGEL saura, je le sais, faire face aux projets invraisemblables du Gouvernement essentiellement inspirés par les hauts fonctionnaires de Bercy qui ne connaissent rien à la réalité obsédés qu’ils sont par les théories ultra libérales anglo-saxonnes!

Ces « braves gens » – comme dirait Monsieur MACRON – feraient mieux de s’occuper du déficit de la France que de démolir ce qui marche (et que l’on exporte à l’étranger)  et laisser le Ministère de la Justice travailler avec les notaires pour améliorer ce qui doit l’être.

Je lui souhaite plein succès pour son mandat et tous mes encouragements pour défendre notre profession et au-delà le système juridique de droit continental qui, je le rappelle encore une fois, porte des valeurs de sécurité juridique et de justice entre les citoyens.

Bon vent Pierre Luc!

 

 

Consulter le site des Notaires de France.

5 Responses to Pierre-Luc VOGEL, élu Président des Notaires de France.

  1. Bonnet Rouge dit :

    Un breton à la tête du Notariat. MACRON va avoir fort à faire!

  2. BECROT dit :

    Ne faire qu’une commune en Loire-Divatte ???

    Ouest-France des 25 et 26 octobre 2014

    Monsieur Paul Corbet ; maire de la commune du Loroux Bottereau et Président de la communauté de communes Loire-Divatte, fait-il preuve de machiavélisme , de mégalomanie, ou se fout-il carrément du monde ?
    Voire, peut-être, les trois à la fois.
    C’est quand même insensé et inouï d’entendre aujourd’hui celui-ci déclarer candidement:
    « On ne peut plus travailler chacun dans son coin, il faut changer de comportement »
    LUI, qui il y a quelques mois, s’est fait le chantre de la lutte contre le projet, cher au cœur de Jean Claude DAUBISSE notamment, de réunification intercommunale à 28 communes.
    Il est quand même sacrément gonflé ce monsieur !
    LUI, qui disait qu’au sein d’une telle structure, la répartition des rôles et des responsabilités manquerait de lisibilité.
    Lui qui n’en voyait pas bien l’organigramme
    LUI, qui disait ne pas voir l’intérêt d’une telle opération.
    LUI, qui s’interrogeait sur qui serait le patron de cette intercommunalité.
    LUI, LUI , LUI, qui, avec ses élus a fait capoter le travail de plusieurs années de réflexion.
    Mais LUI aussi qui s’inquiétait de devoir chercher du travail s’il n’était pas réélu maire de sa commune n’aurait-il pas une idée d’intérêt personnel derrière la tête ??
    Cette démarche sans scrupules ressemble fort tout d’un coup à des idées de grandeur……….

  3. Gepe dit :

    Son appartenance au parti socialiste, dont il avait clamé haut et fort qu’il se retirerait, eu égard au fait que cet organisme politique avait soutenu une liste concurrente à lui lors des dernières élections municipales, et auquel il est resté fidèle (masochisme ?) explique peut-être ce revirement de veste…

  4. Bepe dit :

    Il y a une malencontreuse erreur sur mon pseudo du billet précédent .
    Je suis bien bepe et non Gepe

  5. yanou josse dit :

    Quel plaisir de pouvoir à nouveau venir s’exprimer sur le blog de Laurent Dejoie! Après quelques vaines tentatives, c’est reparti. Le précieux outil à affûter nos belles plumes est à nouveau sur nos bureaux. Un vrai régal….. Que de braves gens, s’étonnerait le benjamin de nos ministres!