Retour ou « Back in the USA »!

Retour ou « Back in the USA »!

En février dernier, je célébrais les dix ans de mon blog.
Pendant ces dix ans, c’est à peu près un billet tous les trois jours que je publiais.

Depuis cet anniversaire, je suis resté absent hormis deux ou trois billets. Sans doute me fallait-il faire une pause car l’exercice d’écrire quasi quotidiennement n’est pas si facile.

Cela fait plusieurs semaines que je souhaite écrire à nouveau. Pas simple de revenir. Réagir à l’actualité, vous parler de mes activités : du notariat, de la francophonie, de la Région des Pays de la Loire, les sujets de manquent pas.

En même temps, l’actualité se bouscule? Heureux, tristes, dramatiques, les évènements se succèdent à une cadence accélérée. A peine, une idée de commentaire me venait à l’esprit qu’elle était submergée par une nouvelle.
Attentats à NICE ou en Normandie, projets régionaux, congrès internationaux du Notariat, primaires de la droite et du centre, bévues du gouvernement ou confidences malheureuses de notre Président, chaque jour ou presque j’ai vécu de près ou de loin des évènements qui me faisait réagir. A peine avais je le temps d’y penser et d’écrire que la nouvelle, objet de ma préoccupation, était dévorée par la suivante. L’impression de courir après un train en marche sans pouvoir y monter….

Mais ce soir, j’ai envie de réagir et de ne pas laisser déborder par la prochaine actualité.

Ce matin, chacun de nous s’est réveillé avec la nouvelle sidérante de l’élection de Donald TRUMP. Sidérante mais pas étonnante.

Le peuple américain a exprimé sa colère. Le peuple américain en a eu assez d’être oublié et méprisé. Un journaliste américain reconnaissait ce matin que  NEW YORK avait été arrogant avec l’Amérique profonde!

Dommage de n’y avoir pas pensé plus tôt.

Je vous livre en vrac quelques impressions.

La première est celle de l’élégance des acteurs de la politique américaine : aux premiers propos très courtois du nouveau Président ont répondu ceux de la candidate battue et surtout les mots aimables du Président OBAMA sur la capacité des équipes sortantes à accueillir les nouvelles. Il parlait de celles de son prédécesseur. Un peu plus glorieux que HOLLANDE refusant de raccompagner Nicolas SARKOZY à sa voiture en 2012.

La classe d’OBAMA et la petitesse de HOLLANDE. Au fond rien de surprenant!

L’arrogance des élites américaines a sans doute fait beaucoup pour la victoire de TRUMP.
Nos élites françaises sont-elles en train de préparer l’accession de Marine LE PEN à l’Elysée?

Quand j’entends les éditorialistes bien pensants, les intellectuels de gauche ou estampillés comme tels, je me dis qu’elle est bien partie pour accéder à l’Elysée. Ils ne comprennent rien et ne veulent rien comprendre.
Ignorance du peuple, de la France périphérique, des difficultés quotidiennes des français, du sentiment de déclassement ressentie par les ouvriers, les agriculteurs, les classes moyennes, etc.

Même dans mon camp, il m’arrive d’être impressionné par l’ignorance de certains responsables de la vraie vie, des vrais gens. Quant à la gauche de gouvernement, il y a longtemps qu’elle a oublié le peuple!

Heureusement, il y a des élus qui comprennent encore la France et les Français. C’est le cas de mon Président de Région Bruno RETAILLEAU qui depuis bientôt un an accomplit un travail formidable à la Région des Pays de la Loire.

C’est aussi le cas du candidat que je soutiens pour les primaires de la Droite et du Centre Nicolas SARKOZY. Il agace les bien pensants mais garde l’écoute des français.

A très bientôt.

 

 

2 Responses to Retour ou « Back in the USA »!

  1. Bepe dit :

    Mon Cher Laurent

    Te dire combien je suis heureux de te vor à nouveau animer ton blog.
    Je comprends qu’il te soit difficile de réagir à chaud, face à cette actualité galopante.
    Alors restons chez nous en France, comme TRUMP, qui va faire de l’isolationnisme encore qu’entre ce qu’il a vociféré lors de la campagne électorale, et ce qu’il va faire, ou se faire dicter, il y a certainement un large fossé.
    J’aime ta fidélité à Sarkozy, dont je dis depuis longtemps que l’on va revivre le scénario de 2012, avec un duel Sarkozy – Hollande, mais avec une issue contraire.

    Je te refais part de mon immense plaisir de me retrouver moi aussi sur ce support

  2. Jean-Paul dit :

    … errare humanum est… enfin, le principal sera de donner son congé à Hollande !