BIENVENUE SUR MON BLOG (BIS)

Le 4 février 2006, j’ouvrais mon blog « Dialoguez avec Laurent DEJOIE ». Pendant de longues années au rythme soutenu de deux à trois posts par semaine, j’ai évoqué de nombreux sujets liés au notariat français et international, à la politique, en particulier la vie municipale à VERTOU et la vie régionale en Pays de la Loire. La francophonie en général et la francophonie notariale en particulier ont également nourri mes billets.

Puis le temps passant, mes billets se sont espacés; je m’en étais expliqué dans un billet d’avril 2019 Lire ici.

Je souhaite reprendre un rythme plus régulier et profitant de la cessation de mon activité de notaire le 31 décembre 2022 et du temps ainsi disponible j’ai fait moderniser ce site.

Merci à François BRETIN de son aide et de sa prestation.

J’en profite pour faire un salut amical à Jérôme GUIHO qui était à mes côtés lors du lancement de ce blog qui lui doit beaucoup.

A très bientôt donc.

Partager :

Coronavirus, pandémie et mondialisation

La pandémie qui nous frappe révèle aussi les traits marquants de notre société : les bons et les moins bons!

Les bons, plus nombreux, viennent rappeler que notre pays est à la fois organisé et solidaire. Si tout, dans la gestion de la crise, n’est pas parfait, on se doit de souligner la réactivité des pouvoirs publics.

Sur le plan sanitaire tout d’abord, l’État a fait face même s’il avait de manière dommageable baissé la garde après l’épisode le grippe H1N1. Ceux qui se moquèrent de Roselyne BACHELOT restent silencieux, ils pourraient plus bruyamment faire amende honorable. Un exemple en quelques jours on a réussi à ouvrir un nombre de lits de réanimation jamais atteint dans le pays. Il faut aussi et évidemment saluer le dévouement et l’énergie de tous les personnels soignants et généralement de tous ceux qui font fonctionner le système des soins sans oublier tous ceux qui transportent, nourrissent, etc. ces personnels et généralement la population.

Sur le plan du soutien  à la continuité des services publics, le juriste que je suis reste admiratif devant l’avalanche de textes pris dans l’urgence et permettant de gérer la crise. Il reste à faire et à corriger quelques problèmes mais le résultat reste impressionnant.

Sur le plan économique, il faut saluer les mesures d’aides rapides et massives. A la Région des Pays de la Loire, nous les relayons, j’y reviendrai dans un prochain billet.

Je voudrais aussi  m’attarder sur une réflexion que le temps du confinement a pu favoriser.

La pandémie du Coronavirus s’est répandu sur la planète comme une traînée de poudre.

Un tout petit peu plus de cent ans après le premier évènement mondial majeur : la guerre 1914/1918.

Depuis cette guerre, tout s’est peu à peu mondialisé : diffusion du progrès, des idées – rappelons nous le printemps 1968 -, les droits de l’homme, la condition féminine, etc… Même les réactions aux excès de la mondialisation se mondialisent puisque aujourd’hui le repli sur soi et le nationalisme exacerbé se diffusent largement et sans frontières.

Cette pandémie mondiale – première du genre à cette échelle – va-t-elle lorsqu’elle sera terminée boucler la boucle et nous inciter à réfléchir sur l’avenir de la planète : climat, démographie, circulation des personnes, production des biens.

Ce serait très souhaitable. Alors souhaitons-le!

 

Partager :

AMAILLAND 2020

Dans OUEST FRANCE de ce matin, la présentation de la liste de Rodolphe AMAILLAND pour l’élection municipale des 15 et 22 mars prochain.

C’est avec émotion et fierté de voir cette liste publiée. Pas  une surprise car Rodolphe m’avait tenu régulièrement informé. Émotion de ce moment important ou une liste naît. Émotion de voir des amis qui ont choisi de ne pas se représenter au premier rang desquels Michèle LE STER qui a fait pendant six ans un travail exceptionnel ou Jerome GUIHO qui a désormais des responsabilités nouvelles et importantes à la Métropole d’Angers.

Fierté du bilan de la liste sortante qui a tenu ses promesses et s’est inscrit dans la continuité des mandats précédents avec sa personnalité et des méthodes ou des projets innovants. Fierté aussi de la qualité de cette nouvelle liste. Ses membres sont représentatifs de VERTOU. J’en connais beaucoup anciens ou nouveaux. Une grande et belle équipe pour VERTOU.

Je suis heureux de voir mes anciens adjoints repartir avec Rodolphe comme je le suis de voir Juliette LE COULM  promise à de belles responsabilités. Je la connais bien c’est un excellent choix.

La campagne va être passionnante et je vais apporter mon soutien total et entier à Rodolphe et son équipe qui doivent poursuivre l’action pour Vertou.

 

 

A4AA2715-A43E-44E6-A0D4-87CD728C7683

Partager :

JACQUES CHIRAC

 

Jacques CHIRAC nous a quitté aujourd’hui.

C’est pour moi une très grande tristesse. J’ai toujours beaucoup admiré Jacques CHIRAC, son énergie, son amour de la France et encore plus des français. Après des années d’exercice du pouvoir, ou il fût autant apprécié que détesté, les français lui ont rendu cet amour pour en faire l’une des personnalités les plus appréciés des français.

C’est en 1976 que j’ai véritablement découvert Jacques CHIRAC. Agé de 21 ans, j’ai été séduit par son départ en fanfare de Matignon. Ce fut ensuite la création du RPR auquel j’ai adhéré en février 1978, quelques semaines avant les élections législatives qu’il avait largement contribué à faire gagner à la majorité d’alors.

Je ne vais pas refaire l’histoire de toutes ces années, de tous ses succès et aussi de ses échecs. Pour moi, Jacques CHIRAC a une qualité essentielle, indispensable en politique : il aimait les gens. Sans doute suis-je attaché à cette qualité parce qu’elle était souvent mise en avant par mon propre père qui répétait souvent : « Si on veut faire de la politique, il faut aimer les gens ». J’ai eu la chance de le rencontrer plusieurs fois. A VERTOU, où il est venu deux fois en 1978 et en 1988. A NANTES, en 1996 ou 1997, lorsqu’il est venu inaugurer les locaux de la Caisse d’allocations familiales. A chaque fois, son affabilité et sa proximité avec ceux qu’il rencontrait, m’ont frappé.

J’ai participé – modestement – à ses campagnes et notamment celle de 1995. Et je me souviens de l’automne 1994 où nous étions peu nombreux à croire en ses chances. Il est vrai qu’il fallait avoir la foi du charbonnier! J’avoue d’ailleurs avoir été heureux et fier d’être élu Maire un mois après que lui fût élu Président de la République.

Cette fidélité que j’ai toujours eu, y compris dans les moments difficiles, qu’il s’ingéniait quelquefois à susciter, s’explique sans doute par le côté attachant de l’homme qu’aujourd’hui beaucoup reconnaissent.

J’ai eu la chance de le rencontrer deux fois de très près. La première lorsqu’il m’a reçu à l’Elysée, le 15 octobre 1997. J’étais avec mon père et je venais l’inviter au Congrès National des Notaires que je devais présider en mai 1998. J’ai pu lui expliquer pendant une dizaine de minutes les thèmes de ce congrès qui abordait les nouvelles technologies et la place du droit français dans le monde au travers du CONTRAT. Je me souviens de l’attention qu’il avait porté à mes propos et surtout de son acceptation à mon invitation.

J’ai pu ainsi au mois de mai suivant l’accueillir à LYON au Congrès National des Notaires devant deux mille personnes. C’était la première fois – et pour l’instant l’unique fois – qu’un Président de la République participait à notre congrès. Je n’ai pas besoin de vous dire que ce fut pour moi un grand moment.

Je l’ai revu ensuite à quelques rares reprises lors de réunions de la Fondation CHIRAC dont je fais partie des experts pour l’attribution des prix que cette Fondation remet annuellement. Ces rencontres se faisaient à raison de l’action que je mène en faveur des enfants sans identité.

Partager :

François Xavier BELLAMY à VERTOU le 29 avril 2019

Demain soir à 19h00, François Xavier BELLAMY sera à VERTOU, Salle Sèvre et Maine. Laurent WAUQUIEZ sera présent. Christelle MORANCAIS, notre Présidente de Région et Bruno RETAILLEAU seront là. Avec Rodolphe AMAILLAND, Maire de VERTOU, j’y serai. Une fois de plus VERTOU et la Salle Sèvre et Maine sont les étapes obligatoires des grands candidats de notre parti.

A demain!

Partager :

C’est n’importe quoi!

Chers tous,

Cela fait plusieurs semaines que je n’ai pas posté de billets. Je m’interroge souvent  sur les raisons de ce silence électronique.

Peut-être qu’après plus de dix ans à alimenter presque quotidiennement ce blog une certaine lassitude s’est installée.

Plus sûrement, je pense que le tintamarre de la société actuelle rend plus compliqué l’expression individuelle et raisonnable.

Le déferlement de nouvelles et de commentaires  sur les chaînes d’infos en continu, les manifestations permanentes contre on ne sait plus quoi, pour on ne sait pour quoi, les violences inadmissibles, les ronds-points transformés en cafés du commerce à moins que ce ne soit l’inverse, bref cette chienlit  (comme aurait dit le Général de GAULLE) permanente incite au silence.

Le triste incendie de Notre Dame de Paris aurait pu favoriser un retour à la raison.

Les miracles qui ont sauvé la cathédrale, son orgue et nombre des merveilles qu’elle recèle, n’ont pas permis d’éviter le triste cortège des bêtises répétées au fil des heures.

Les polémiques stupides à propos des dons effectués par quelques grandes fortunes françaises ont illustrées tristement le mal français.

Tout cela m’a fait sortir de mon silence et a réveillé mon blog. Ce n’est pas le moindre des miracles!!!!!

 

Partager :

Quand Simone VEIL venait à VERTOU

Dimanche dernier, comme beaucoup d’entre vous, j’ai regardé à la télévision la cérémonie de l’entrée au PANTHEON de Simone VEIL. Pour ma génération, c’est beaucoup de souvenirs. Il m’en est revenu un très particulier.

Simone VEIL était en effet venu à VERTOU en 1977, le 24 octobre exactement pour une double inauguration : celle de l’Institut des Hauts Thébaudières et celle d’une extension de l’hôpital de VERTOU. Accueillie par Luc DEJOIE, mon père, alors Maire et Conseiller Général.

J’ai retrouvé un article de VERTOU MAGAZINE qui relate ce séjour.

Vous lirez qu’à l’époque on pouvait remettre des échantillons de production viticole au Ministre de la Santé sans problèmes !!

Vous verrez aussi en-dessous un article de PRESSE OCEAN qui relate ce déplacement.

HDVVMS-1030_HDVMC-000868_0217_002

Simone VEIL VERTOU Presse Ocean

Partager :