SESSION BUDGETAIRE A LA REGION

SESSION BUDGETAIRE A LA REGION

Budget primitif 2017 – La Région confirme sa trajectoire budgétaire  et rétablit la vérité sur sa dynamique d’investissements 
« Sur le budget 2017, la gauche dit tout et son contraire et poursuit sa manœuvre pour tromper les Ligériens. La Région apporte donc une lecture objective des chiffres. » affirme Bruno Retailleau, président du Conseil régional des Pays de la Loire, à l’heure où l’assemblée est réunie dans son hémicycle pour voter le budget primitif 2017.
Sur la trajectoire budgétaire de la Région : les engagements sont tenus avec un niveau d’épargne brute de 250M€, un recours à l’endettement en baisse de près de 16M€ et des économies de fonctionnement. Un nouveau cap qui répond aux attentes des Ligériens qui ont élu la nouvelle majorité il y a un a
– Les dépenses de fonctionnement : les 550% d’augmentation avancés par la gauche ressemblent à une farce ; en comparant tout simplement les chiffres à périmètre constant (hors plan 500 000 formations et transfert de la Loi NOTre), on ne peut que constater et confirmer une 1ere baisse de 5M€ au BP 2016 et une nouvelle baisse de 10M€ en 2017.
– Les dépenses d’investissement : le retour à un rythme réaliste est bien là, pour stopper l’emballement de la dette et assainir la situation financière. Encore une fois, il suffit de comparer les budgets annuels, à périmètre constant (hors FEADER et Loi NOTre) pour confirmer une baisse maîtrisée des dépenses d’investissements de 48,3M€ au BP 2017.
Sur la dynamique d’investissements, la Région confirme son soutien aux priorités régionales et dément les coupes évoquées par la gauche. Rappelons que le budget se vote en crédits de paiement, qui constituent les investissements concrets qui seront exécutés au budget 2017 (et non en Autorisations de Programme comme le fait la gauche qui reste sur une logique de promesse qu’elle n’a jamais tenues) :
– Sur la Commission 2 (entreprises, développement international, tourisme, innovation, enseignement supérieur et recherche) : 156M€ de crédits de paiement (CP) sont proposés au BP 2017, alors que 152M€ de CP ont été réalisées en 2015.  Ce qui coupe court aux allégations de la gauche.
Sur le développement économique : les 100M€ de CP au BP 2017 sont supérieurs aux 79,1M€ réalisés au BP2015. 

Sur la recherche : nous n’avons pas baissé de 40% notre effort comme le déclare la gauche puisque les 36,3M€ de CP au BP 2017 sont proches des 38,4 M€ CP réalisés en 2015. 

Sur l’enseignement supérieur : les CP votés au BP2017 de 14,8M€ sont supérieurs aux CP réalisés en 2015 (10,2M€).
Ces chiffres confirment l’engagement de la Région pour le développement  économique et l’innovation pour l’avenir du territoire.
– Sur l’éducation et les lycées : la Région est très loin « d’abandonner les actions éducatives et de l’année blanche » comme tente de le faire croire la gauche, puisque la Région a voté 399 millions d’euros l’an dernier pour financer les nouveaux lycées non budgétés par la gauche. Et prévoit 76 M€ en 2017 pour l’ensemble des travaux dans les lycées publics.
– Sur l’apprentissage, qui reste une grande priorité régionale : faut-il encore rappeler que la gauche avait mis l’apprentissage en échec en provocant la perte de 3 000 apprentis quand dès la première année de mandature, la nouvelle majorité régionale gagne 1 300 apprentis supplémentaires, dont 8 sur 10 trouveront un emploi !
– Sur l’emploi, un combat majeur pour la Région : nous sommes sortis des stages parkings mis en place par la gauche et les avons remplacés par des formations courtes, déjà 1 700 financées par la Région depuis juillet dernier, débouchant directement sur un emploi puisque l’entreprise s’engage à embaucher la personne formée. La formation professionnelle, qui coûtait très cher sans produire de résultats, a quant à elle été réformée. Il faut être d’un cynisme abyssal pour prétendre défendre les chômeurs alors qu’il s’agit de l’échec majeur de la gauche durant ces dernières années.
– Sur le ferroviaire : parler de « casse budgétaire » ressemble à une plaisanterie : la Région prévoit 54 M€ en AP pour 2017 pour les infrastructures ferroviaires alors même que la gauche en prévoyait 6,21 M€ en 2015.  Quant au  service à la population, 2017 sera l’année de la mise en œuvre du cadencement généralisé du réseau avec une offre de service nettement améliorée. (environ 50 trains supplémentaires, 10% d’offre en plus).
La Région n’a donc pas de leçons à recevoir de la gauche qui a par ailleurs laissé des factures impayées : 28M€ sur les contrats de territoire, 11M€ sur les subventions aux lycées privés, 15M€ sur le logement ou encore 10 M€ sur les aides à la rénovation énergétique…

Une note salée que la Région a dû régler et qui témoigne encore une fois de la mauvaise gestion de la gauche.

Sorry, comments are closed for this post.