Campagne dans le vignoble

Campagne dans le vignoble

Après une journée le 23 octobre, dans le secteur de VALLET, nous avons passé une nouvelle journée de campagne dans le vignoble ce 3 novembre de HAUTE GOULAINE à CLISSON. Avec Laurence GARNIER, notre tête de liste départementale, accompagné de Xavier RINEAU et Thomas TIHY, mes colistiers du vignoble, nous sommes allés à la rencontre des acteurs du territoire.

Visites d’entreprises, d’exploitation agricoles ou viticoles, d’une maison familiale rurale, rencontres avec des chefs d’entreprises et des élus du territoires, visites de commerçants, il s’agit pour nous d’écouter tous ceux qui agissent et doivent être soutenus pour le développement économique du Vignoble.

L’ambition de Bruno RETAILLEAU pour notre région que nous relayons est d’avoir une ambition pour le territoire et de contribuer à la réalisation des infrastructures pour générer de l’activité et donc des emplois. Elle est aussi de favoriser par la formation et l’apprentissage l’accès des jeunes à la vie active.

Nous aurons une nouvelle fois le 20 novembre prochain de présenter à Bruno RETAILLEAU notre territoire et de rencontrer avec lui de nombreux responsables et bien sûr tous es habitants lors d’une réunion publique à VALLET, le 20 novembre à 19h30 au Champilambart à VALLET.

 

3 Responses to Campagne dans le vignoble

  1. Gochatère dit :

    Je lis beaucoup de billets sur l’Homme d’action, de convictions et d’union qu’est Bruno Retailleau, à n’en point douter.

    Je décrypte ses 20 priorités pour redresser notre région.

    Je prends connaissance des engagements pour la Loire Atlantique, relayés par Madame Laurence Garnier.

    Je lis avec attention ce qu’écrit Monsieur Dejoie sur le projet de Monsieur Retailleau pour la région.

    Mais qu’avez-vous donc tous à occulter le plus gros projet régional : la réalisation du nouvel aéroport ?

    Comment comprendre qu’il ne soit évoqué que sous deux angles :

    -Exiger l’évacuation immédiate de la ZAD de Notre -Dame-des-Landes et

    -Mettre fin aux embouteillages sur le périphérique nantais pour permettre aux habitants du sud Loire d’accéder rapidement au futur aéroport.

    Et quand en réunion publique la question est posée à Madame Laurence Garnier , c’est pour s’entendre répondre  » On aura une ligne directrice »

    Un peu court , non ?

  2. Hirondelle dit :

    C’est, selon vous Gochatère, « un peu court », mais que voulez-vous de plus dans un document aussi condensé ?

    Que l’on évoque par deux fois , de quelque manière que ce soit, cet aéroport, prouve bien que la future majorité à l’Assemblée Régionale n’a pas l’intention d’enterrer ce projet.

    D’ailleurs le voudrait-elle, qu’il lui serait impossible de l’envisager, il y a trop d’engagements conclus et signés.Les citoyens ne comprendraient pas non plus que tant d’argent ait été dépensé pour n’aboutir à rien !

    La droite n’est pas la gauche, qui s’est empressée de « détricoter » les réformes dites Sarkozy, pour s’apercevoir deux ans plus tard qu’elles n’étaient pas si mauvaises que cela, et les proposer à nouveau sous une autre forme…….

    N’en déplaise à Ségolène. Mais celle-là dirait n’importe quoi, pourvu qu’on la remarque. Même s’il n’est pas désagréable d’apprécier son image,cependant rappelons nous que l’habit ne fait pas le moine.

  3. Gochatère dit :

    Certes, si l’habit ne fait pas le moine, l’hirondelle non plus ne fait pas le printemps.

    Trêve d’échanges de phrases toutes faites, je suis globalement d’accord avec vous.La future majorité devra obligatoirement faire preuve de bon sens, en concrétisant, si tant est qu’elles aient un début d’exécution, certaines orientations , qu’elles soient bonnes (cela existe malgré tout), ou qu’elles ne le soient pas (là on est plus sûr d’en découvrir).

    En effet la parole donnée ou la signature apposée, doivent être respectées, c’est aussi un principe républicain.